Comment améliorer les performances de reproduction de mon troupeau ?

Publié le 10 septembre 2021

Voilà une question simple mais tellement vaste. En effet, vu que chaque exploitation est différente, il est impossible de résumer en une seule réponse l’attente de tous les éleveurs en terme de reproduction.

C’est pourquoi cette réponse doit être spécifique et adaptée à chaque élevage. En effet, certaines mesures fonctionnant dans telles situations sont impossibles à mettre en place dans d’autres. Il est donc important que chaque éleveur oriente sa démarche en fonction des objectifs qu’il souhaite atteindre.

Une fois ses objectifs posés, il est important de cibler les problèmes précis touchant l’élevage (âge au vêlage trop tardif, IVV trop long, taux de réussite en IA trop faible) et ce, pour chaque catégorie d’animal (génisses, multipares).

A partir de là, il faut analyser les pratiques d’élevage mises en œuvrant ou touchant les périodes clés de la reproduction. Pour cela, on distingue généralement 3 pôles :

  • l’alimentation (tarissement, début de lactation, état corporel des vaches tout au long de la lactation, gestion des génisses, risque de fièvres de lait et/ou d’acétonémie, …)
  • la conduite d’élevage en tant que telle (détection des chaleurs, insémination, diagnostic de gestation, retour en chaleurs, …)
  • Le sanitaire et l’environnement (hygiène du box de vêlage, hygiène si intervention, non délivrance, métrite, boiteries, …)

Camembert Résumé pourcentages

C’est à la croisée de ces différents axes que l’on trouve les mesures les plus pertinentes et les plus adaptées à chaque élevage.

Pour vous aider dans cette démarche, n’hésitez pas à prendre contact avec nous afin de mettre sur pied, grâce à un audit de reproduction, la stratégie la plus adéquate à vos besoins.