Note d’Etat Corporel : visez la NEC plus ultra !

Publié le 09 septembre 2021

La note d'état corporel (NEC) est un élément majeur du suivi nutrition d'un élevage laitier. Cette méthode reste la plus performante pour évaluer l'état des réserves des animaux. Les performances laitières, les risques de maladies métaboliques mais également la reproduction… sont autant de facteurs impactés.

Comment estimer la NEC ?

Selon la méthode mise au point par l’IDELE, la note est la moyenne de 2 notations visuelles des réserves corporelles externes, chacune sur une échelle de 0 à 5 (de très maigre à très gras) :

  • La note « avant » côté droit

  • La note « arrière »

Zone avant : apophyses épineuses et transverses, pointe de la hanche

Zone arrière : détroit caudal et ligament sacro tubéral, pointe de la fesse.

On note par demi-point et la note finale correspond à la moyenne des 2 notes (la note de flanc primant sur la note d’arrière, permettant un arrondi à 0,5 de la note).

L’observation se fait sur le côté droit de l’animal.

schema

Quels sont les repères de NEC en fonction du stade physiologique ?

L’estimation de la NEC est importante lors de moments clés comme lors du tarissement et des 2 premiers mois de lactation. Durant le début de lactation la perte d’état est normale mais il faut la surveiller. Notez qu’1 point de NEC correspond environ à 40-50 kg de poids vif.

Les valeurs de la NEC dépendent de la parité ou encore du potentiel lait. Par exemple la reprise d’état durant la période sèche est plutôt de 0,5 point pour les primipares contre 0,3 point pour les multipares. Lors du début de lactation une perte d’état de 1 point est acceptable voire 1,3 points pour les fortes productrices.

Ci-dessous, les courbes objectifs pour la race Prim Holstein :

courbes

Quelles sont les causes et les conséquences d’une NEC trop faible ou trop élevée ?

tab

Le suivi de la NEC permet de déterminer son état général du troupeau. Il est important d’être vigilants sur les variations de NEC lors d’étapes clés comme le tarissement et le début de lactation. N’hésitez pas à solliciter votre conseiller ou nos experts Eilyps pour vous perfectionner dans l’estimation de la NEC de vos animaux.

En savoir plus

bg
Minéraux, ils ne doivent pas faire défaut !

L’apport en minéraux à travers les Complément Minéral Vitaminé est indispensable et doit être suivi de près. Les carences peuvent avoir des conséquences sur la reproduction, les défenses immunitaires, le fonctionnement ruminal.

bg
Les points clés pour augmenter la production de lait par vache

Pour atteindre un haut niveau de production, il faut faire appel à un ensemble de compétences et une technicité globale de l’exploitation. Autrement dit, il faut être bon partout : mais sur quels points ?

bg
L’eau d’abreuvement : de l’or qui dort ?

Mes vaches boivent une eau de qualité et suffisamment ? Faire le point sur l’abreuvement est un levier simple, rentable d’efficience et de durabilité …

bg
Faites pâturer : vous y gagnerez !

Le pâturage est un atout majeur pour la rentabilité des exploitations laitières. Pour optimiser les performances économiques, la technicité est essentielle pour valoriser au mieux les surfaces en herbe.

bg
Le début de lactation, cette période à risque

La période qui suit le vêlage et le début de lactation constituent une période cruciale pour la vache et ses performances de production.