Une bonne alimentation pour une bonne reproduction

Publié le 10 septembre 2021

L’alimentation est l’une des causes principales des problèmes de reproduction en élevage laitier. En effet, une mauvaise gestion de la ration pendant la période de tarissement ou en début de lactation peut avoir des conséquences lourdes (complications au vêlage, non délivrances, métrites, hypocalcémie, acétonémie et troubles de la fertilité).

Pour éviter cela, voici quelques notions à respecter afin de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Pendant le tarissement :

  • Il faut de la fibre en quantité afin de maintenir un volume de panse suffisant et pour cela, il est indispensable d’avoir un fourrage de très bonne qualité que l’on vient repousser régulièrement.

  • Il faut augmenter l’apport de concentrés 3 semaines avant le vêlage afin de développer les papilles ruminales et ainsi, permettre une bonne digestion de la ration en début de lactation. Il s’agit d’une phase de transition importante, d’où l’intérêt de réaliser deux lots de taries.

  • Maintenir un équilibre minéral est une priorité. C’est pourquoi le fait d’acidifier la ration en fin de gestation par exemple, avec l’ajout de chlorure de magnésium permet d’obtenir un BACA (balance anion-cation) négatif et ainsi, éviter les risque de non délivrance et d’hypocalcémie aboutissant, par la suite, à des troubles de la fertilité.

  • Surtout ne jamais donner de bicarbonates aux vaches taries.

  • Le tarissement ne doit pas être une période de prise de poids (pas plus de 0.5 point de NEC de variation). De même, une perte de poids peut s’avérer dangereuse pour le début de lactation.

En début de lactation :

  • Un fourrage de qualité et en quantité repoussé régulièrement est indispensable. De plus un bon accès à l’auge doit être respecté.

  • L’apport de propylène glycol pendant quelques jours peut éviter les risques d’acétonémie surtout chez les vaches grasses et les hautes productrices.

La gestion raisonnée des rations de tarissement et de début de lactation constitue donc la base d’une mise à la reproduction sans problème. Respecter les fondamentaux énoncés ci-dessus permet d’éviter les mauvaises surprises tant au vêlage qu’en début de lactation. Nos experts sont à votre disposition pour vous aider dans la gestion des taries et/ou du début de lactation et vous aider à construire vos protocoles d’élevage.

En savoir plus

bg
Le choix du moment de la mise à la reproduction

Bien choisir le moment de la mise à la reproduction est un enjeu stratégique en vue d’une production laitière optimale. Ce moment n’est pas toujours évident à cibler...

bg
Comment améliorer les performances de reproduction de mon troupeau ?

Objectifs, stratégie, pratiques pour améliorer les performances de reproduction …

bg
Un vêlage qui se passe bien, c’est une lactation qui démarre bien !

Le vêlage, c’est le point de départ d’une nouvelle lactation. Le réussir permet d’éviter des complications aux conséquences lourdes. Comment ?